Nos pensées

Soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes sentiments, pleins d’amour fraternel, de compassion, d’humilité. (1 Pierre 3, 8)
Nos pensées sont un domaine où nous jouissons d’une magnifique liberté. Selon l’usage que nous en faisons nous progressons, soit dans la sanctification, soit dans les préoccupations matérielles, les soucis de santé, les inquiétudes pour nos proches et les désagréments des choses qui vont de travers. Pour nous aider à faire bon usage de nos pensées, nous avons cette exhortation de l’apôtre Paul (Philippiens 4, 6-8) qui commence par :
Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec actions de grâces. (6)
En croyant fermement que les tracas de la vie ne dépassent jamais la mesure permise par Dieu, nous pouvons lui abandonner nos soucis dans l’oraison et la prière, sachant qu’il pourvoit largement à tous nos besoins. Dès que nous remettons avec foi et confiance nos soucis entre les mains de Dieu, nos pensées se transforment :
Alors la paix, qui surpasse toute intelligence, prendra sous sa garde [nos] cœurs et [nos] pensées, dans le Christ Jésus. (7)
Une fois libérés des inquiétudes et soucis, nos pensées peuvent enfin s’adonner à ce qui aurait toujours dû les préoccuper, à savoir :
Tout ce qu’il y a de vrai, de noble, de juste, de pur, d’aimable, d’honorable, tout ce qu’il peut y avoir de bon dans la vertu et la louange humaines. (8)
N’est-ce pas justement ce que tous les chrétiens désirent posséder abondamment ? Alors, en persévérons dans ces pensées vertueuses et nous ne risquons pas, comme Eve qui s’est laissée séduire par les ruses du serpent, que notre esprit se corrompe et nos pensées se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. Ce faisant, nos vies ne resteront pas sans fruit. La voie qui mène à cette vie abondante et heureuse, c’est la progression dans les vertus de Christ. Dieu soit loué !
Faisons également nôtre cette exhortation que l’apôtre Paul adressa à Timothée :
Prends cela à cœur, sois-y tout entier, afin que tes progrès soient manifestés à tous. (1 Timothée 4, 15)