Les païens comme cohéritiers,

Ce mystère, c'est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus-Christ, par le moyen de l’Évangile. (Éphésiens 3, 6)
Lorsque le « mystère de Christ » fut révélé aux apôtres, ils réalisèrent que Dieu avait prévue de toute éternité d'accorder son héritage divin aussi bien aux juifs qu’aux païens qui seront « en Christ ». Dieu avait fait cette promesse à Abraham :
Toutes les familles de la terre seront bénies en toi. (Genèse 12, 3)
Cette divine promesse trouvera son accomplissement avec l'envoi du don du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte ; évènement que l’apôtre Pierre explique en disant :
C'est pour vous qu'est la promesse, ainsi que pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. (Actes 2, 39)
Désormais, tous ceux qui se convertissent et se laissent baptiser en Christ sont au bénéfice de cette promesse. En devenant une même plante avec Christ par la baptême en sa mort, le disciple meurt et au péché et au monde et ressuscite pour vivre avec lui une vie sous la conduite et la puissance de l'Esprit Saint. Le sceau de l'Esprit et les sentiments qui étaient en Jésus-Christ remplissent le cœur : la vie nouvelle devient une réalité. Une même vie anime les croyants provenant des païens et les croyants issus du peuple juifs. Ensemble ils forment un corps : l’Église, dont Jésus-Christ est la pierre angulaire et les apôtres le fondement. Ils partageront le même héritage céleste, comme cohéritiers avec Christ, et jouissent des mêmes bénédictions.
Qui a cru à ce que nous avons fait entendre, et à qui le bras de l’Éternel a-t-il été révélé ?
(Isaïe 53,1)
Le bras de l’Éternel c'est son Esprit : l’Esprit Saint, cette puissance divine que les croyants reçoivent selon la promesse extraordinaires que Jésus fît à ses disciples avant de disparaître de leurs yeux pour rejoindre les cieux :
Vous allez recevoir une force, celle de l'Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre
. (Actes 1, 8)
La foi en l’Évangile décide de tout. Quiconque croit le message de Jésus-Christ devient bienheureux ; celui qui ne le croit pas reste dans son péché, et son incrédulité retombe sur lui. Mais comme il faut entendre la Bonne Nouvelle pour pouvoir croire, il appartient aux disciples de poursuivre le travail de Christ et des apôtres en annonçant l’Évangile, non en paroles seulement mais bien plus par leur vie.
Vous êtes la lumière du monde… Ainsi votre lumière doit-elle briller devant les hommes afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et glorifient votre Père qui est dans les cieux
. (Matthieu 5, 14-16)
La mission des chrétiens est d'être des témoins de cette grâce divine qui, par la foi, la Parole et l’Esprit Saint, libère les hommes de la puissance du péché et les transforme en l’image de Christ de gloire en gloire. (2 Corinthiens 3, 18)
En commençant son ministère dans ce monde, Christ s’exprima ainsi :
Tu n'as agrée ni holocaustes ni sacrifices pour le péché. Alors j'ai dit : Voici, je viens pour faire, au Dieu, ta volonté.
(Hébreux 10, 6-7)
Faire la volonté de Dieu est synonyme de renoncer à sa volonté propre. Ce renoncement est une disposition du cœur qui caractérise les membres du corps de Christ qui accomplissent, durant le temps qui leur est imparti sur terre, leur mission individuelle dans un environnement et des circonstances particulières. Malheureusement, le monde est parcouru par d'innombrables prédicateurs dont l’évangile diffère manifestement de celui du Christ et des apôtres. (2 Pierre 2, 1-3) Il faut être vigilant et ne pas se laisser tromper par les apparences, car en prêtant oreille à leur enseignement sournois on reçoit une foi superficielle religieuse qui s’oppose à toute véritable conversion. Ces prédicateurs consolent généralement les âmes malheureuses, en détresses, mais crédules, par un hypocrite : « Ayez foi ! et tout ira bien » qui les maintient dans leur misère. Certes, cette coupable négligence leur sera imputée, mais cela ne consolera pas les égarés.
Si je dis au méchant : 'Méchant, tu vas mourir', et que tu ne parles pas pour avertir le méchant d'abandonner sa conduite, lui, le méchant, mourra de sa faute, mais c'est à toi que je demanderai compte de son sang. Si au contraire tu as averti le méchant d'abandonner sa conduite pour se convertir et qu'il ne s'est pas converti, il mourra, lui, à cause de son péché, mais toi, tu auras sauvé ta vie
. (Ézéchiel 33,8-9)
Quel peut bien être l'esprit qui anime ces prédicateurs qui font de la piété leur source de gain, du ministère de pasteur un métier et qui aiment l'argent et les honneurs du monde ? Souvent ils vivent dans l'opulence avec l'argent récolté parmi leurs ouailles crédules. Ce n'est pas la Loi de l’ancienne Alliance mais l’Évangile qui exhorte les pharisiens et les scribes, assis sur la chaise de Moïse, à considérer les œuvres plutôt que les paroles. (Matthieu 23, 3) Et c'est encore l’Évangile qui exhorte à extraire d'abord la poutre de son propre œil avant de dire à son frère « laisse-moi enlever la paille dans ton œil ». (Matthieu 7, 5)
Les Évangile montrent clairement qu’un pécheur n’est pas un chrétien, et qu’un chrétien n'est plus un pécheur, mais un saint. Ce n'est pas de l'orgueil de dire cela, même si beaucoup de croyants pensent au contraire qu’il soit humble de se tenir comme pécheur au pied de la croix. Mais se contenter regarder et admirer le Christ crucifié plutôt que d’être crucifié avec lui est une lâcheté qui obstrue l’accès à la vie divine. Car celui qui ne croit pas comme dit l’Évangile ne peut participer à ses promesses.
Ce n’est pas pour le pardon des péchés que Christ est mort une seule fois pour tout, mais pour nous délivrer et affranchir du péché. C’est pourquoi, lorsqu’il apparaîtra une seconde fois, ce sera pour juger les incrédules sans miséricorde. Car aussi certain que Christ est mort pour détruire les œuvres du diable aussi certain seront le malheur et les regrets de ceux qui n’auront pas voulu croire en lui pour changer de vie.