Les dominations et les autorités connaissent…

C'est pourquoi les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd'hui par l'Eglise la sagesse infiniment variée de Dieu, selon le dessein éternel qu'il a mis à exécution par Jésus-Christ notre Seigneur. (Éphésiens 3, 10-11)
Nous ne sommes jamais seuls. Des esprits mystérieux nous entourent et nous observent ; des anges gardiens que nous ne voyons pas mais dont nous sentons souvent la présence. Ces êtres invisibles sont bien plus nombreux et plus puissants que ceux que nous pouvons voir avec nos yeux. C'est ce qu’atteste cet évènement qui survint lorsque le roi de Syrie envoya de nuit, lors d’une guerre avec Israël, des chevaux, des chars et une forte troupe pour cerner la ville de Dothan. Le lendemain matin, voyant une troupe étrangère entourer la ville avec des chevaux et des chars, le serviteur d’Élisée, le prophète, lui dit :
‘Ah! Monseigneur, comment allons-nous faire ?’ Mais Élisée répondit : ‘N'aie pas peur, car il y en a plus avec nous qu'avec eux. ‘ Et il fit cette prière : ‘Yahvé, daigne ouvrir ses yeux pour qu'il voie !’ Yahvé ouvrit les yeux du serviteur et il vit : voilà que la montagne était couverte de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée ! (2 Roi 6, 15-17)
Dès lors le serviteur réalisa clairement que les dominations et les autorités qui combattaient avec Élisée et son peuple étaient en plus grand nombre que ceux qui étaient contre eux. Qu’un trafic continuel assure des liaisons entre les cieux et la terre, entre le monde des esprits et celui des hommes, est également mis en évidence dans ce dialogue entre Jésus et Nathanaël :
En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l'homme. (Jean 1, 47-51)
Dieu a choisi ce que le monde considère comme une folie pour confondre les sages, ce qui est faible et méprisé pour réduire à rien ce qui est et faire honte aux puissants. La sagesse de Dieu prospère avant tout là où il n'y a pas beaucoup de sages selon la chair, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de gens bien nés. (1 Corinthiens 1, 26-28) Ce sont les esprits des justes qui auront ont été rendus parfaits (cf. Hébreux 12, 23) qui régneront avec Dieu sur les dominations et autorités dans les lieux célestes.
Dans la maison de mon Père il y a de nombreuses demeures. (Jean 14, 2)
Parmi ces nombreuses demeures célestes - situées hors du monde et hors du temps - séjournent les anges et les esprits qui sont au service de Dieu et qui exercent leur ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut. (Hébreux 1, 14) L'apôtre Paul cite un homme, un disciple de Christ, qui fut ravi dans une des demeures située : « aux troisième ciel » dans laquelle il entendit des paroles si merveilleuses qu'aucune lèvre humaine ne saurait exprimer. (2 Corinthiens 12, 4)
Selon le dessein éternel de Dieu, les saints qui sont morts en Christ ne restent pas inactifs en quittant leur demeure terrestre. Tout en plongeant leur regard avec joie et adoration dans ce salut qui transforme des pécheurs en héritiers de la gloire, ils observent et suivent ceux qui doivent hériter du salut. Ils sont en fête et se réjouissent avec les anges du ciel pour tout pécheur qui se convertit et rejoint le peuple des élus de Dieu.
Parmi les dominations et les autorités dans les lieux célestes il y a aussi bien des esprits bons que des esprits mauvais qui participent activement aux événements qui nous touchent. Tous ces esprits ont leur raison d'être car rien n'a été créé en vain. Ils exercent leurs activités aussi bien sur la terre que dans l’espace proche qui entoure celle-ci. Tous ces esprits sont cependant assujettis à l'autorité de Dieu.
La terre avec ce qu'elle renferme n’est après tout qu'une infime parcelle d'un univers dont la plus grande partie reste invisible aux yeux humains. Par les Écritures nous savons que Satan connu encore sous le nom de diable, séjournait dans « les cieux » et se présentait devant Dieu comme l’accusateur des élus, avant d'être jeté sur la terre et ses anges précipités avec lui. A ce moment une voix puissante clamait dans le ciel :
Désormais, la victoire, la puissance et la royauté sont acquises à notre Dieu, et la domination à son Christ, puisqu'on a jeté bas l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu. (Apocalypse 12, 10)
Aux soixante-dix autres disciples envoyés annoncer la proximité du Royaume de Dieu, qui à leur retour estimaient que même les démons leur étaient soumis, Jésus leur répond simplement, oui :
Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. (Luc 10, 18)
Les anges déchus sont des esprits mauvais qui se sont détournés de Dieu bien avant que Adam et Eve ne suivent aussi leur exemple en choisissant d’écouter le diable. Cependant, tout en s’opposant à Christ et son œuvre, ces esprits du mal craignent sa puissance de salut. C'est pourquoi, lorsqu'ils sont confrontés à lui, mêmes ces démons se prosternent avec respect devant lui et s'écrient, comme au pays des Géraséniens :
Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t’adjure par Dieu, ne me tourmente pas ! (Marc 5, 7-13)
Lors de la naissance de Jésus, une multitude de l'armée céleste louait et glorifiait Dieu dans les lieux très Hauts. Ces anges bons se réjouissaient de pouvoir annoncer la bienveillance de Dieu envers les hommes. (Luc 2, 13-14) En effet, Dieu, disent les Écritures :
Il fait des anges des vents, de ses serviteurs une flamme ardente. (Hébreux 1, 7)
Ces esprits divins œuvrent toujours pour venir en aide à ceux qui doivent hériter le salut en les invitant à suivre les traces de Jésus Christ. Ces esprits bons pressent tous les hommes à se convertir, et cela aussi longtemps qu'il y a le moindre espoir de salut. Une vie terrestre arrive à son terme quand il n’y a plus aucun d’espoir de changements et de perfectionnements.
Quand le règne millénaire de Christ s'achèvera, il y aura des nouveaux cieux et une nouvelle terre. L’Église sera alors cette ville sainte - la nouvelle Jérusalem - qui se passe de l’éclat du soleil parce que la gloire de Dieu l’illumine et que l’Agneau lui tient lieu de flambeau.
Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre viendront lui porter leurs trésors. (Apocalypse 21, 24)
L’Église manifestera alors aux innombrables puissances, dominations et autorités angéliques la sagesse insondable et infiniment variée de Dieu. Cette sagesse qui, nonobstant l’action du diable, fît de Jésus Christ cet esprit vivifiant qui aura permis de transmettre la lumière et la vie pour parachever et parfaire la création et transformer la terre en un lieu paradisiaque.