Les choses à venir

Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. (Jean 16, 13)
Une consolation est destinée à ceux qui sont affligés. (Matthieu 5, 4) Maintenant on peut être affligé pour deux raisons : soit à cause des autres, soit à cause de soi-même.
Dans les deux cas, l’Esprit veut nous consoler, nous aider. Dans le premier cas, il nous conduira à reconnaître que les autres ne sont pour rien dans nos misères. Bien au contraire ! Les autres nous aident à découvrir notre propre incapacité à bien faire et tout le mal qui habite en nous. Quand nous pouvons croire que ces choses négatives habitent en nous, l’Esprit de vérité nous conduira à ce deuxième stade où nous devenons affligés sur nous-mêmes à cause de notre impuissance à faire tout le bien que nous aimerions faire. C'est dans cette même situation que l'apôtre Paul s'écria :
Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ? (Romains 7, 24)
L’Esprit de vérité peut alors nous révéler que la véritable consolation se trouve en Jésus-Christ qui seul peut nous délivrer du corps de cette mort. Pour nous montrer de quelle manière cela s’accomplira, L’Esprit de vérité ne parle jamais de lui-même, mais nous dit et annonce ce qu'il a entendu et qu’il prend de la vie de Jésus-Christ - de la vie éternelle.
Car c’est de mon bien qu’il recevra et il vous expliquera. (Jean 16, 14)
La vie c’est manifestée : nous l’avons vue, nous en rendons témoignage et nous vous annonçons cette vie éternelle, qui était tournée vers le Père et qui nous est apparue… (1 Jean 1, 2)
La vie de Jésus est une vie de victoire « sur » le péché, tandis que la vie de ses opposants est une vie « dans » le péché. Maintenant il est dit que celui qui pèche meurt. Vivre dans le péché n'apporte aucune consolation, seulement des craintes et de la tristesse. C’est pourquoi l'Esprit de vérité veut nous consoler et conduire dans toute la vérité en nous montrant comment Jésus a vaincu et comment sa victoire sur le péché devient aussi possible pour nous. En effet :
Si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection. (Romains 6, 5)
Nous ne participons à la vie de résurrection que si nous participons aussi à la mort de Christ. C’est pourquoi il dit à tous :
Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix chaque jour, et qu’il me suive. Qui veut sauver en effet sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi, celui-là la sauvera. (Luc 9, 23-24)
Quand on est attristé à cause de quelque injustice, il y a une opportunité à découvrir ce mal en nous que sont : vengeance, colère, haine, tristesse, etc. C’est alors qu’il s'agit d'être attentif à l'Esprit vérité annonçant les choses à venir : Rendre le mal par le mal ne suscite que disputes et querelles et vous prive de ce Royaume des cieux qu’est : la justice, la paix et la joie.
Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui à boire ; ce faisant, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête. Ne te laisse pas vaincre par le mal, sois vainqueur du mal par le bien. (Romains 12, 20-21)
Rendre le mal par le bien confond l’ennemi. Renoncer à ses exigences c’est exercer cette justice qui apporte la paix et remplit le cœur de joie. Vivre c’est choisir ! Notre vie terrestre se compose d’une multitude de choix ! Nous pouvons choisir selon nos désirs, et nous pouvons choisir la vérité selon l'Esprit Saint qui sait prévenir des choses à venir : la vie pour qui choisit le bien, la mort pour qui choisit le mal.
Choisis la vie afin que tu vives, toi et ta postérité. (cf. Deutéronome 30, 15-20)

What do you want to do ?

New mail