La doctrine de Jésus

Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé. Si quelqu'un veut faire sa volonté, il reconnaîtra si ma doctrine est de Dieu ou si je parle de moi-même. (Jean 7, 16-17)
La volonté de Dieu est d’offrir aux hommes la possibilité de participer à une vocation céleste. C’est ce qu’il a fait connaître aux hommes à travers son Fils qui a, en tant que précurseur, manifesté clairement et parfaitement ce que signifie faire la volonté de Dieu sur terre.
La vie terrestre que Jésus-Christ menait n’était pas une invention à lui mais la fidèle mise en œuvre des desseins de Dieu. Pour cette raison son enseignement et ses paroles avaient une autorité tout autre que celui des scribes. C’est ce que nous découvrons aussi lorsque nous commençons réellement à mettre en pratique la volonté de Dieu.
Quiconque est « fatigués et chargés » de lui-même, remplit les conditions pour devenir un disciple de Jésus-Christ et renaître d’eau et d’Esprit à une vie nouvelle - une vie spirituelle. Il reçoit alors le témoignage que Dieu lui donne la vie éternelle et que cette vie est dans son Fils.
Ceux qui essaient de mettre en pratique l’enseignement de Jésus-Christ sans avoir renoncé à eux-mêmes, se scandaliseront tôt ou tard de sa doctrine. Ils la trouveront trop exigeante et se retireront comme le firent de nombreux disciples. (Jean 6, 66) Mais pour ceux qui sont humbles et pauvres à leurs propres yeux, il n’y a pas de problèmes pour suivre pas à pas les traces que Jésus-Christ a laissées. (1 Pierre 2, 21) Son enseignement n’est pas un scandale pour eux, mais une parole de vie qui les impressionne bien plus que toutes les doctrines élaborées par les hommes.
La doctrine de Jésus porte en elle-même le témoignage de la vérité et de son authenticité. Ses paroles sont une nourriture et une puissance de vie pour quiconque croit. C'est pourquoi, lorsque nous mettons son enseignement en pratique nous sommes heureux dans nos activités.
Devant moi tu apprêtes une table face à mes adversaires ; d’une onction tu me parfumes la tête, ma coupe déborde. (Psaume 23, 5)
L'obéissance aux commandements et préceptes divins n'est pour un disciple rien d'autre que savourer les bontés et les bienfaits de Dieu. Mettre en pratique les commandements de Dieu, comme Jésus le fit, rend heureux et parfume notre vie tout en apportant au coeur les preuves de sa divine vérité. Nous n’avons plus besoin de tâtonner ni chercher le bonheur ailleurs.
Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui... Et voici ce témoignage : c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle et que cette vie est dans son Fils. Qui a le Fils a la vie ; qui n'a pas le Fils n'a pas la vie. (1 Jean 5, 10-12)
Quiconque ne s'attache pas fermement à la Parole de Dieu et à l'enseignement de Jésus-Christ s’enfonce lentement, mais sûrement, dans la tristesse et le malheur. Il suffit, pour s’en persuader, d’observer la multitude d’hommes et de femmes (même des croyants) qui, des plus jeunes aux plus âgés, donnent quotidiennement libre cours à des contestations et des lamentations ; ils se plaignent de leurs misères, de leurs difficultés et crient à l’injustice.
Nous ne pouvons jamais aider ces personnes révoltées, pas plus que Dieu, en nous associant à leurs protestations, leurs grèves et autres jérémiades. Cela leur procurerait une fausse consolation. Semer dans la tempête n’a pas de sens. Il faut attendre que le calme se fasse. Et si alors une occasion se présente, il est de notre mission d’exhorter ceux qui écoutent à s’attacher de tout cœur à la seule vérité qui vaille : l’enseignement de Christ - la Parole de Dieu. En agissant ainsi, nous nous sauverons nous-mêmes et ceux qui nous écoutent. (1 Timothée 4, 16) Non seulement les incertitudes, les plaintes et les malheurs disparaîtront, mais ils seront remplacés par la foi, l’espérance et l’amour.
La doctrine de Jésus - son enseignement - n’est pas plus compliquée !