Instruits par Lui

Si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, par rapport à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses. (Éphésiens 4, 21-22)
C'est aux pieds du pharisien Gamaliel, un docteur de la Loi respecté de tout le peuple, que Paul a été instruit dans les Ecritures. L’enseignement reçu a fait de lui un défenseur du Judaïsme si aveugle qu’il n’hésita nullement à donner son approbation à l’exécution d'Etienne, à menacer d’extermination les disciples du Seigneur et à négliger et mépriser la plus précieuse loi divine : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. En effet, les enseignements reçus aux pieds de Gamaliel ne l’ont pas empêchés de blasphémer, persécuter et mettre à mort les disciples de Christ. Paul ignorait alors qu’il faut se dépouiller du vieil homme, de son vieux moi, avant de pouvoir collaborer avec Dieu.
Heureusement, son ignorance donna naissance à une autre foi quand Jésus lui apparu sur le chemin de Damas et demanda : Pourquoi me persécutes-tu ? Que pouvait-il bien répondre à cette vision céleste si ce n’est de balbutier : Qui es-tu, Seigneur ?  Après cette rencontre avec le Seigneur Jésus, Paul ne voyait plus rien et fut conduit à Damas. Immobilisé pendant trois jours, il pouvait réfléchir sur ses motivations et à cette question : Pourquoi me persécutes-tu ? Ne voyant pas plus claire spirituellement que physiquement, il se mit à prier... Après trois jours, le Seigneur lui envoya un disciple, nommé Ananias, dont l’intervention permit à Paul de voir de nouveau claire et d'être rempli du Saint-Esprit et baptisé. (Cf. Actes 9, 3-19)
Ce jour, Paul s’engagea sur le chemin étroit qui mène à la vie et commençait à se laisser instruire par l'Esprit Saint qui a pour mission de nous révéler Christ et nous guider dans la vérité tout entière. Une des plus précieuses révélations que Paul reçue fut la vision où Christ est semblable à un corps humain avec ses divers membres et organes. Tous les membres y ont la même importance, chacun à sa place et sa fonction ; tous ont besoin les uns des autres. Quiconque a cette vision du corps de Christ et lui obéit expérimente que les envies et les jalousies font place à une reconnaissance grandissante des uns pour les autres.
Les Evangiles montrent clairement que les disciples ne peuvent se gérer seul ; comme membres du corps de Christ ils ont besoin d’être instruits par lui, la tête. C'est pourquoi Jésus donne cette invitation :
Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est aisé et mon fardeau léger. (Matthieu 11, 28-29)
Que Paul soit devenu un parfait imitateur de Christ, humble de cœur et l’âme en repos, illustre ce témoignage qu'il a adressé dans une de ses lettres aux Corinthiens :
C'est moi Paul en personne, qui vous en prie, par la douceur et l'indulgence du Christ, moi si humble avec vous face à face... (2 Corinthiens 10, 1).
Après avoir renoncé à tout et être né de nouveau d'eau et d'Esprit, Paul était en mesure de revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans la justice et la sainteté et avancer sur le chemin étroit qui mène à la résurrection d'entre les morts.
Ce qui autrefois, au temps où son ardeur aveugle pour la Loi, était un sujet de fierté, un gain, Paul appris à le considérer, à cause de Christ, comme nuisible, comme une perte, comme de la boue. Une seule chose lui importait désormais : connaître Christ de mieux en mieux, avoir communion avec ses souffrances en mourant avec lui pour parvenir à la résurrection d’entre les morts. (Cf. Philippiens 3, 8-11)
Il est évident que l'enseignement de Jésus a été caché très tôt sous une épaisse couche de religiosité. Pour le redécouvrir il n’y a rien d’autre à faire que d'accepter humblement, sans intermédiaires, l'invitation de Jésus : Venez à moi ..., et apprenez de moi. Ceux qui suivent vraiment Jésus pour être « instruits par Lui » deviennent des témoins qui peuvent dire avec l’apôtre Paul :
Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. (Philippiens 3, 17)
En tant que témoins nous pouvons attester, jusqu’à la fin de notre vie terrestre, à quel point les enseignements des Ecritures nous ont transformés, rendus heureux et plein d’espoir pour le jour où notre corps misérable sera transfiguré et rendu conforme au corps glorieux de Christ. Etant « instruits par Lui » nous avons appris à comprendre à travers les choses souffertes pourquoi le joug du Seigneur est aisé et son fardeau léger : Parce qu’il « suffit » au disciple d'être comme son maître.
Mais n'est-ce pas chose impossible ? N’est-ce pas un voeu pieu ? Absolument pas :
Pour être comme lui, il « suffit » de toujours aimer... Aimer comme Jésus nous a aimé !