De la vie nouvelle

Beaucoup de croyants et autres gens religieux vivent dans l'aveuglement et l'ignorance en ce qui concerne la nouvelle naissance. Ils ne connaissent que l'homme extérieur et ignorent à peu près tout ce qui se rapporte à l'homme intérieur et sa régénération par l'Esprit de Dieu et de Christ. D’aucuns trouvent même risible, voire blasphématoire, comme les pharisiens au temps de Jésus, que des hommes puissent prétendre être nés de Dieu et témoigner avec ces paroles de l’apôtre Jean :
Nous, nous sommes de Dieu. Qui connaît Dieu nous écoute, qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas. C’est à quoi nous reconnaissons l’esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur. (1 Jean 4, 6)
Nous les avons vaincu et parce que l'Esprit qui est en nous est plus grand que celui qui est dans le monde. (1 Jean 4, 4)
Nous savons que nous sommes de Dieu et que le monde entier gît au pouvoir du Mauvais. (1 Jean 5, 19)
Néanmoins, tous les chrétiens qui sont nés de nouveau peuvent témoigner comme le fait l’apôtre Jean :
Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. (1 Jn 1, 3)
La communion des saints et fidèles est d’abord avec le Fils ; ils sont en communion avec lui, d’une part, parce que l’Esprit du Christ est en eux et, d’autre part, parce qu’ils demeurent dans son Esprit. De surcroît, ils sont aussi en communion avec le Père du fait que Christ est avec eux dans le Père et que le Père est en Christ. En Christ demeure l'Esprit du Père ; dans les enfants de Dieu demeure l’Esprit Saint, c’est-à-dire : l'Esprit du Père et de son Fils Jésus-Christ.
Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'Esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. (Romains 8, 9)
Grâce à l'Esprit-Saint nous avons avec le Fils Jésus-Christ une relation similaire à celle que le Fils avait avec son Père lorsqu'il séjournait sur terre comme son envoyé et représentant. En laissant l'Esprit de vérité agir en nous, nous faisons les fonctions d’ambassadeurs pour Christ par le moyen desquels Dieu adresse son invitation aux hommes.
Certes, en tant qu’ambassadeur de Christ, les saints et fidèles deviennent souvent une abomination pour les gens religieux, incrédules et impies comme le furent, en leur temps, les Juifs parmi les Egyptiens. Toutefois, si Dieu permet que ses enfants soient exposés fréquemment à l’opprobre et inimitié c’est pour les aider à garder une certaine distance avec les impies et incrédules qui les entourent dans leur vie quotidienne.
Il est en effet impossible d’être en communion avec le Père et de rester unis au Fils si nous entretenons une communion avec les impies et rebelles qui vivent sans Dieu.
Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. (2 Jean 9)