Avec un baiser...

Avec un baiser livrez-vous le Fils de l'homme ? (Luc 22, 48) 
Les baisers d'un ennemi sont faux. Aussi dois-je être vigilant lorsque le monde me fait bonne figure ; car suivant les circonstances, je pourrais aussi trahir comme Judas qui livra aux ennemis son Maître avec un baiser. Quand quelqu'un s'apprête à poignarder l’Évangile, il fait souvent preuve d'une grande vénération. Il faut se garder de l’accablement hypocrite qui porte les armes d'hérésie et d'infidélité. Connaissant le mensonge du mal, je dois être prudent comme un serpent, pour découvrir et éviter les desseins de l'ennemi. Le jeune homme dépourvu de sens fut attrapé par les baisers d’une femme hardie et insolente, la fausseté au cœur. (Proverbes 7, 11-13) ! Veillons à ce que la douceur et la duplicité des paroles des gens du monde ne nous subjuguent pas ! 
« Aujourd’hui, si vous entendez sa voix ! » Il faut veiller et prêter foi à l’Esprit Saint qui toujours cherche à nous prévenir d’être entraînés et séduits par le miroitement trompeur du péché ; il vient à notre secours, à nous pauvres et fragiles mortels, pour ne pas trahir et être trahi dans une circonstance par un baiser. Etant né de nouveau je suis comme disciple du Seigneur Jésus un membre de son corps spirituel, et je partage avec les fidèles de l’assemblée locale le Repas du Seigneur en Esprit et en vérité. Tous les actes que j’accomplis dans l’assemblée sont pour ainsi dire comme des baisers de mes lèvres. S’ils ne sont pas sincères, je suis un vil traître. 
Bien des croyants, se disant chrétiens, vivent, malheureusement, avec la même insouciance et hypocrisie que les gens du monde. Ce faisant, ils exposent l’Évangile au ridicule et offrent « avec un baiser » aux opposants à dire du mal du Fils de l'homme et de son œuvre. En agissant de façon si incohérente, je me comporte, sans aucun doute, comme Judas, et ce serait mieux si je n'étais pas né. 
Puis-je pour autant affirmer que je suis de ceux qui préfèrent les fidèles coups d’un ami, aux baisers que prodigue en ennemi ? (Proverbes 27, 6) Dans ce cas faisons confiance à Dieu pour nous garder de la chute et nous présenter devant sa gloire, sans reproche, dans l’allégresse. (Jude 24) Oui Seigneur je t'aime, je veux rester fidèle jusqu'à la mort. Et je m’attends à toi pour me préserver de toutes les fausses voies et ne jamais me laisser te trahir. Oh mon Dieu, empêche-moi de faire partie des lâches, des hommes de mensonge, dont le lot se trouve dans l’étang brûlant de feu et de soufre pour avoir trahi leur Maître avec un baiser.