rebelle

Dieu serait-il injuste ?

J'ai aimé Jacob et j'ai haï Esaü. Qu’est-ce à dire ? Dieu serait-il injuste ?

Souvenez-vous des premiers jours

Lorsque les enfants d'Israël sortirent du pays d’Egypte une multitude de gens de toute espèce montèrent avec eux, ainsi que du petit et du gros bétail, formant d’immenses troupeaux (Exode 12,38). Ce ramassis de personnes qui s’était mêlé au peuple élu était un piège pour Israël qui allait lui coûter très cher. En effet, tout ce monde étrange ne tardait pas à murmurer et à se plaindre des restrictions que leur imposait la vie au désert. Et le mépris qu'il manifestait, notamment à l’encontre de la manne, ne manquera pas à contaminer les enfants d'Israël (Nombre 11,4-6).

J'ai aimé Jacob et j'ai haï Esaü

Selon qu’il est écrit : J'ai aimé Jacob et j'ai haï Esaü. Qu’est-ce dire ? Dieu serait-il injuste ? Certes non ! (Romains 9, 13-14)
Syndiquer le contenu