paix

De la vie chrétienne

La vie chrétienne est, comme l’univers entier, régit par des lois précises. A la foule nombreuse qui faisait route avec lui, Jésus-Christ énuméra trois conditions à remplir pour pouvoir être un de ses disciples (cf. Luc 14, 25-33) :
- Si quelqu'un vient à moi, sans haïr son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et jusqu’à sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
- Quiconque ne porte pas sa croix et ne vient pas derrière moi ne peut être mon disciple.

Une paix pour tous

Il [Christ] est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près... (Éphésiens 2, 17)
Une multitude d’anges de l’armée céleste annoncèrent la naissance de Jésus-Christ à des bergers par ce chant de louange :
Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix aux hommes objets de sa complaisance ! (Luc 2, 14)
Et vers la fin de sa vie, Jésus consola ses disciples avant de les quitter en leur disant :

La lumière joyeuse

La lumière des justes est joyeuse, mais la lampe des méchants s’éteint. (Proverbes 13, 9)
Lorsque Jésus dit aux disciples vous êtes la lumière du monde, il ajoute aussitôt :
Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. (cf. Mathieu 5, 16)
Syndiquer le contenu