manne

Souvenez-vous des premiers jours

Lorsque les enfants d'Israël sortirent du pays d’Egypte une multitude de gens de toute espèce montèrent avec eux, ainsi que du petit et du gros bétail, formant d’immenses troupeaux (Exode 12,38). Ce ramassis de personnes qui s’était mêlé au peuple élu était un piège pour Israël qui allait lui coûter très cher. En effet, tout ce monde étrange ne tardait pas à murmurer et à se plaindre des restrictions que leur imposait la vie au désert. Et le mépris qu'il manifestait, notamment à l’encontre de la manne, ne manquera pas à contaminer les enfants d'Israël (Nombre 11,4-6).

Le pain de vie

Sur le chemin vers la terre promise, les Israélites, en trouvant les matins dans le désert un aliment mystérieux, s’exclamèrent : « manne ! », ce qui veut dire : « qu’est-ce cela ? ». « Cela, leur dit Moïse, c’est le pain que l’Eternel vous a donné à manger » (Exode 16,15).
Quelques générations plus tard Jésus enseigne la foule qui le suit : 
Ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain qui vient du ciel ; mais c’est mon Père qui vous donne le pain qui vient du ciel, le vrai. (Jean 6, 32).

Des signes et des miracles

Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas. (Matthieu 16, 4)

Syndiquer le contenu