Commentaires récents

  • Le mystère de sa volonté   23/12/2012

    Amen!

  • De l'éducation des enfants   23/07/2012

    Merci cher père pour cet article et bien d'autres sur la famille chrétienne, les enfants, parents et grands parents il faut de telles exhortations dans ce monde sans repère... Surtout parmi les croyants !

  • De l'éducation des enfants   24/01/2012

    Merci pour ces paroles édifiantes, que j'aurais aimé lire au début de mon mariage, quand mes enfants étaient encore bien jeunes. Ils sont aujourd'hui adultes et je n'ai pas eu la chance d'appliquer ces paroles d'amour et de tendresse. Quelle exemple formidable vous montrez, quel clairvoyance dans ces doctrines de l'ancien testament qui sont parfois bien difficile à concilier avec les principes d'aujourd'hui. Mon application rigide de la Parole m'a conduit à voir aujourd'hui ma famille déchirée et mes enfants retournés contre moi. Je regrette aujourd'hui amèrement le légalisme avec lequel j'ai appliqué ce que je pensais être la volonté de Dieu. Cette lumière qui se dégage de vos écrits n'est en effet pas évidente à saisir au premier abord et sans le conseil d'autres chrétiens.
    Puisse le Seigneur vous rendre au centuple cet amour, cette tendresse, cette patience et cette sagesse qui auront marqué l'enfance et l'éducation de vos enfants. Avec Ézéchiel 18, v.1-32

  • De l'éducation des enfants   11/01/2012

    Merci cher papa pour ce message fort et constructif.
    Siphra

  • Jésus et Judas   24/12/2011

    Voilà un article qui a été écrit il y a environ quarante ans après avoir été prêché autour d'une table dans une cuisine. Il est normal d'examiner toutes choses et de retenir ce qui est bon.
    "Examinez toutes choses, retenez ce qui est bon." (1 Thessaloniciens 5,21) Tout ce qui est bon peut être répété de temps à autre.
    Après l'exhortation, il y a "la vie". Ici et là on voit nombre de personnes avoir communion sur ce qui se dit, sur des paroles. Ce sont des communions philosophiques. Seule la vie que l'on vit de la même façon, dans le même genre d’épreuves, donne la vraie communion.
    L'exhortation par l'attitude de Jésus vis-à-vis de Judas peut nous donner un avis commun. Mais si on veut avoir communion avec l'expérience vécue de Jésus-Christ, il faudrait aussi avoir eu la même épreuve, la même tentation qui a duré trois ans. Jusqu'à maintenant, je ne connais pas de cas similaire. Notre Seigneur est largement au-dessus de chacun de nous.
    Les paroles de cet article sont vraies. Elles sont l’exemple de notre Seigneur Jésus-Christ - de lui, pas d’un autre.
    Parler de lui ne nous permet pas d’induire à notre compte, une chose qui n’a pas été notre comme si on était au même niveau de combat.
    Restons humblement où nous en sommes. Avouons notre petitesse tout en étant plein d’admiration pour Celui qui, étant "Homme et Dieu, Dieu et Homme", a remporté si triomphalement un tel combat.
    Adorons, n’adorons que Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur.
    Bonnes fêtes et bonne année à tous!