267. O bénis, mon ami

1. O bénis, mon ami,
Bénis à l'infini !
Laisse écouler des bénédictions !
Brise ton pot de nard,
Sans blesser, en deux parts,
Et répands le parfum de Sion !
Ref. A ces bénédictions,
Ne fais pas obstruction
En comptant chaque fois tes dépenses !
Répands sans limiter
Ce que Dieu t'a donné !
A toutes les créatures, pense !
2. Semer ce qu'on obtient
Crée partout tant de bien.
Oins les autres, c'est si bénéfique !
Pas de parcimonie,
Agis comme Dieu fit :
Il n'épargna point son Fils unique !

3. L'homme avare est l'enfant
Du péché, de Satan.
Toi, ta vocation est de semer.
Ne juge point tes frères,
Bénis-les, au contraire !
Sans mots, par tes biens, submerge-les !