137. Celui qui ne naît sur terre

1. Celui qui ne naît sur terre
A nouveau, d'eau et d'Esprit,
Restera dans la misère,
La Parole nous le dit.
Si l'on veut que dans ce monde
La gloire de Dieu abonde,
Il faut naître de nouveau,
Ici sur terre, au plus tôt !

2. La naissance doit se faire
Par le baptême et le sceau
De l'Esprit, par qui le Père
Atteste le renouveau.
Qui a part à cette grâce
Voit le péché qui trépasse,
Et Satan s'enfuir du cœur
Dès que l'Esprit y demeure.

3. Du cœur, l'Esprit-Saint enlève
Les ténèbres du passé.
La vie nouvelle s'y lève,
Innocente et sans péché.
Tous les sens il renouvelle,
Pousse aux actions les plus belles
Pour servir Dieu, en tout temps,
D'un nouvel entendement.

4. Oh ! quand l'Esprit renouvelle
Et sanctifie une vie,
Toute assoiffée elle appelle
A servir Dieu sans répit.
Tout ce qui est de ce monde,
L'injustice qui l'inonde,
Est remplacé pour de bon
Par ce précieux, divin don.

5. Muni de forces nouvelles,
Tu peux chanter, prier Dieu,
Bien loin de toutes querelles,
Bien loin du péché affreux.
Oui, l'ardeur qu'elles procurent
Fait que l'épreuve on endure
Avec joie, reconnaissant
Que Dieu nous estime tant !

6. Plus que tout, ton cœur surveille,
Qu'il ne soit jamais séduit !
L'incrédulité se paie
Dans le feu qui tout détruit.
Aux honneurs humains renonce,
Mais l'iniquité dénonce
Si tu veux être à Sion,
Atteindre la perfection !