Bénir les petits enfants

On présentait à Jésus des petits enfants pour qu’il les touchât, mais les disciples les rabrouèrent. Ce que voyant, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les petits enfants venir à moi ; ne les empêchez pas, car c’est à leur pareils qu’appartient le Royaume de Dieu. En vérité je vous le dis ; quiconque n’accueille pas le Royaume de Dieu en petit enfant n’y entrera pas. » Puis il les embrassa et les bénit en leur imposant les mains. (Marc 10,13-16).

Retour de Jésus ou retour à Jésus ?

Il viendra, le Jour du Seigneur, comme un voleur ; en ce Jour, les cieux se dissiperont avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. (cf. 2 Pierre 3, 10-14)
L'apôtre Pierre relate avec ces quelques mots ce que l’on appelle couramment « la fin des temps ». Puis, il prolonge son récit avec cette exhortation :
C’est pourquoi, très chers, en attendant, mettez votre zèle à être sans tache et sans reproche, pour être trouvés en paix.

Le moment décisif

C’est au moment ou nous sommes tentés que tout se décide. Si nous ne sommes pas à l’avance décidés de réagir rapidement nous chutons inévitablement. Le tentateur est Satan lui-même. Il est donc inutile et nuisible de l’écouter ; ne serait-ce que quelques instants.
C’est avant la tentation, en temps de paix, que nous devons nous armer pour lui résister. Si nous ne faisons pas le maximum pour vaincre, et que nous nous laissons surprendre par Satan, nous sommes battus d’avance. Pour contrer le péché, le Christ se montre radical lorsqu'il dit : 

Syndiquer le contenu